Retour en Géorgie ... 10 ans après

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 29 août 2007

Pas de danse à la sortie des monastères austères

Pas de danse à la sortie des monastères austères
...
danse voiles

Excursion de deux jours en Kakhétie, région viticole aux terres très riches, aux figuiers immenses, au climat plutôt clément.
La Kakhétie est une sorte de couloir coincé entre 2 chaînes montagneuses qui débouche sur l'Azerbaïdjan et qui a donc été la voie royale pour les invasions par toutes sortes de peuples musulmans.
Paradoxalement, pour protéger leur religion, les Géorgiens ont construit à travers les âges des monastères de plus en plus beaux et souvent fortifiés dans cette région. Ces monastères ont donc tenu le coup et c'est finalement l'occupation russe qui les as le plus abîmés. En effet, ces derniers ont recouvert systématiquement toutes les fresques d'un enduit blanc, détruisant une grande partie de la richesse de cette région.
Pendant l'ère communiste, la religion n'était en odeur de sainteté et ces monastères ont été transformés en orphelinat par exemple.
Depuis les années 90, le sentiment religieux revient vite et fort comme le mouvement de balancier d'un encensoir géant.
Du coup, dans les monastères, les règles de bienséance sont parfois nouvelles et/ou saugrenues. Interdiction de croiser les jambes, interdiction des shorts pour les hommes, mais les débardeurs ne posent pas de problème et interdiction de montrer ses jambes pour les femmes parfois port obligatoire d'un foulard....
Les règles varient d'un lieu à l'autre et cette multiplicité traduit une réappropriation lente d'un passé religieux extrêmement riche.
De nombreux monastères ont été fondés au cours des IVème, Vème et VIème siècles.

Le grand plaisir de ce petit tour de 2 jours est surtout que nous sommes tous réunis dans le bus, les 7 français et les 2 bébés, avec les 4 géorgiennes (Tamouna, Ani, Tata et Ira) ainsi que Helene, la fille d'Ira, bilingue russo-géorgien et Dimitri (Dima) le fils de Tata lui aussi bilingue mais plus à l'aise en russe.

Eglises Kakheti
"A la découverte de la culture orthodoxe dès 1 an"

Les bébés nous accompagnent partout, dans les bras, dans la poussette tout terrain qui n'en aura jamais autant vu, en portes bébés et dans le bus sur les routes approximatives de Géorgie.
Le soir du premier jour de notre périple en Kakhétie, nous nous arrêtons à Telavi pour dormir dans une maison qui nous est prêtée et qui héberge notre groupe de 17 personnes sans problème.

SOUTH PARK EN EMAUX CLOISONNES

"SOUTH PARK EN EMAUX CLOISONNES''
...
Emaux Cloisonnés
%% Etonnant de se retrouver dans l'espace clair obscure d'un monastère de pierre et d'histoire et de tomber en face de ces représentations anciennes du christ, utilisant la technique ancestrale des émaux cloisonnés... Etonnant car il est bien difficile de ne pas y voir le christ risible tel qu'il apparait dans le dessin animé caustique voir graveleux "south park". Par quel faille spatio temporelle un élément historique d'art religieux caucasien se retrouve quasi à l'identique dans une farce américaine du 21ème siecle? les géorgiens du 11ème siècle étaient ils les premiers comiques anarchistes anticléricaux? Les auteurs de south park sont ils en connection direct avec le divin?
Quoi que ce soit, rien ne pousse à le croire!
A l'avenir je vous invite à regarder south park avec un esprit plus médidatif et contemplatif en pensant à ces viriles combattants du caucase des couteaux et des munitions plein les poches priant à genoux devant cucrapok et un christ ahur...
Inclinez vous brigants!

BACK IN MZhrrrERTHA

BACK IN MZhrrrERTHA
...
Groupe

Nos souvenirs nous ont conduit de nouveau sur les pas de Dzvari,
sur les memes marches, que nous avons tout retrouvé, intactes :
la meme toute petite eglise qui trone en haut de sa mimi-montagne,
avec toujours sa meme vue devant, au sommet de l'incroyable.
Nos mêmes anges de sexe féminin, Ira, Tamuna, Ani et Tata,
avec voile et bougies, chapelet et prières, en plein coeur.
Interieur dépouillé, sorte de trone ou trone une croix en son centre, avec voilette et qlqs icones.

Les Fleuves
Nous avons longuement disserté sur les couleurs des deux fleuves qui se rejoignent du haut de notre vue, et avons tapé un sketch sur le sujet à nos angelot(te)s,
car les teintes ont hélas un peu pris celles du temps.
Pollution, or not pollution ? That was de question.
c'etait vert, turquoise et bleu, vous souvenez vous? La zone de reunion entre les deux fleuves se dessinait précisément en forme d'eaux mouvantes, en une frontière imprécise.
Il faut en témoigner... ce n'est plut !!!!

Eglise
Je me suis aussi souvenue d'un poème souvent lu dans le métro, des années durant :
Impossible de remettre la main dessus -> Appel à participation si vous le retrouvez ?
... 3 lignes sur l'église de Dzwari apparaissaient le matin sur le quai en partant au boulot, à l'époque et c'est il y a bien longtemps, cela m'a gardé un vif souvenir de ce lieu.
Ai donc refait cette même aquarelle,
sur le même muret,
manquait ma douce amie Muriel pour m'épauler de son silence,
Tata et Ira se sont chargées de ce fardeau :
Pour finir, j'ai offert hier soir cette pièce mineure à Tata pour son départ à Moscou,
qu'elle emporte chez elle aussi à son tour,
ce petit bout de Géorgie que nous aimons tant.
Qu'il trône dans un coin de Moscou, comme un autre trône dans un coin de France, du coté de chez Mumu...
Aquarelle