Pas de danse à la sortie des monastères austères
...
danse voiles

Excursion de deux jours en Kakhétie, région viticole aux terres très riches, aux figuiers immenses, au climat plutôt clément.
La Kakhétie est une sorte de couloir coincé entre 2 chaînes montagneuses qui débouche sur l'Azerbaïdjan et qui a donc été la voie royale pour les invasions par toutes sortes de peuples musulmans.
Paradoxalement, pour protéger leur religion, les Géorgiens ont construit à travers les âges des monastères de plus en plus beaux et souvent fortifiés dans cette région. Ces monastères ont donc tenu le coup et c'est finalement l'occupation russe qui les as le plus abîmés. En effet, ces derniers ont recouvert systématiquement toutes les fresques d'un enduit blanc, détruisant une grande partie de la richesse de cette région.
Pendant l'ère communiste, la religion n'était en odeur de sainteté et ces monastères ont été transformés en orphelinat par exemple.
Depuis les années 90, le sentiment religieux revient vite et fort comme le mouvement de balancier d'un encensoir géant.
Du coup, dans les monastères, les règles de bienséance sont parfois nouvelles et/ou saugrenues. Interdiction de croiser les jambes, interdiction des shorts pour les hommes, mais les débardeurs ne posent pas de problème et interdiction de montrer ses jambes pour les femmes parfois port obligatoire d'un foulard....
Les règles varient d'un lieu à l'autre et cette multiplicité traduit une réappropriation lente d'un passé religieux extrêmement riche.
De nombreux monastères ont été fondés au cours des IVème, Vème et VIème siècles.

Le grand plaisir de ce petit tour de 2 jours est surtout que nous sommes tous réunis dans le bus, les 7 français et les 2 bébés, avec les 4 géorgiennes (Tamouna, Ani, Tata et Ira) ainsi que Helene, la fille d'Ira, bilingue russo-géorgien et Dimitri (Dima) le fils de Tata lui aussi bilingue mais plus à l'aise en russe.

Eglises Kakheti
"A la découverte de la culture orthodoxe dès 1 an"

Les bébés nous accompagnent partout, dans les bras, dans la poussette tout terrain qui n'en aura jamais autant vu, en portes bébés et dans le bus sur les routes approximatives de Géorgie.
Le soir du premier jour de notre périple en Kakhétie, nous nous arrêtons à Telavi pour dormir dans une maison qui nous est prêtée et qui héberge notre groupe de 17 personnes sans problème.